Audi remporte la bataille des Ardennes

Catégorie : Auto, Course

Après l’abandon de la Toyota n°5 (Buemi) de tête, à 2 heures de la fin, l’Audi n°8 de l’équipage Jarvis - Duval - di Grassi remporte avec brio les 6 heures de Spa, deuxième manche du championnat du monde d’endurance (WEC).
Déclassée à Silverstone, le mois dernier pour un problème de fond plat, l’Audi n°7 vainqueur a donc été vengée, au terme d’une course fertile en rebondissements. La R18 n°8 s’impose devant la Porsche n°2 du trio Dumas - Lieb - Jani (à 2 tours) et la surprenante Rebellion privée n°13 (Tuscher - Kraihamer - Imperatori) à 4 tours.

Régulier, le prototype non hybride de l’écurie Suisse profite également de la course par élimination qui a frappé les voitures d’usines, à commencer par les deux Toyota, l’Audi n°7 (changement du fond plat) et la Porsche n°1 championne du monde en titre, victime de deux crevaisons et d’un changement de boîte de vitesses.
Preuve qu’au Mans, sur une course de vingt-quatre heures, la victoire sera loin d’être jouée. Même scénario en LMP2 où, après un bras de fer de haut niveau avec les Oreca de Manor et la Ligier de l’équipe ESM (Derani), l’Alpine de chez Signatech (Lapierre) remporte une superbe victoire de catégorie.

En GTE Pro où les 56 000 spectateurs présents sur le circuit ont retenu leur souffle lors de la sortie de route de la Ford GT en haut du Raidillon, fort heureusement sans dommage pour le pilote S. Mücke, la victoire finale revient à la Ferrari 488 de Bird-Rigon devant la Ford n°67 (Franchitti-Priaulx-Tincknell). Enfin, en GTE Am, Aston Martin réédite son exploit de Silverstone grâce à Dalla Lana - Lamy - Lauda (n°98). Prochain rendez-vous : les 24 Heures du Mans (18 - 19 juin).