L'élite mondiale du karting au Mans

Catégorie : Auto, Course

Le circuit International du Mans accueille, du 10 au 13 septembre prochain, l’événement phare de la saison de karting (CIK-FIA) avec les futurs espoirs de la Formule 1 et de l’endurance.
En plus du Championnat du Monde CIK-FIA de KZ, la catégorie reine, et la Super Coupe Internationale CIK-FIA de KZ2, l’étape française accueille la 3e manche du Trophée Académie de Karting de la CIK-FIA et la Super Coupe Historique CIK-FIA. « Le retour du championnat du monde au Mans est une grande satisfaction pour l’ACO », confirme le président Pierre Fillon, « l’aboutissement d’une politique que mène le club car le karting est l’école du sport auto, une véritable filière de formation.» Depuis 24 ans, cela ne s’invente pas, et la réception d’une épreuve du même acabit, le club du Mans et le public français piaffaient d’impatience à l’idée de vivre un championnat du monde. « Depuis l’intégration totale du karting au sein de l’ACO en 2009, notre volonté est de redonner tout son lustre à cette discipline sportive fondamentale, qui fait partie à part entière de nos activités. » Séduites pat la qualité du complexe Internationale du Mans, les instances internationales n’ont pas hésité à confier à l’ACO l’organisation du Championnat du monde KZ 2015, un après l’Italie, avec la participations des meilleurs pilotes. « Dont certains deviendront les grands pilotes de demain », ajoute Dominique Foussier (président de l’ASK-ACO), avide lui aussi d’assister aux joutes entre les pros de la catégorie KZ. « La catégorie de pointe des karts à boîte de vitesses, avec des moteurs 125 cc capables de développer jusqu’à 50 chevaux. » Et sur le nouveau billard du Mans que n’ont pas connu en leur temps des garçons comme Senna, Schumacher, Trulli, Fisichella, Verstappen, Bourdais..., les vitesses peuvent atteindre jusqu’à 150 km/h, provoquant du même coup des chronos inférieurs de 4’’ aux meilleurs des 24 Heures du Mans.